C’est LA grande tendance depuis un moment pour les jeunes entrepreneurs, aussi bien à Lyon qu’ailleurs et ce n’est pas prêt de s’arrêter. Les espaces de coworking ont, en effet, le vent en poupe et séduisent de plus en plus de clientèle, notamment les étudiants, les porteurs de projets et les freelanceurs. C’est qu’ils offrent un lieu de travail agréable, connecté, friendly et riche en partage. Peut-on rêver de mieux quand on est un jeune entrepreneur qui vient de lancer son projet et qui a besoin d’un cadre de travail à la fois calme et stimulant, ouvert aux opportunités. A Lyon, ville dotée d’un écosystème entrepreneurial exceptionnel, les coworking places se multiplient, offrant les mêmes services de base, chacun avec un cadre et un cachet différents. Mais avant de citer quelques espaces de coworking coups de cœur à Lyon, un petit retour en arrière s’impose pour mieux comprendre ce phénomène.

Justement, quand et où sont apparus les premiers coworking spaces dans le monde ? Dans les années soixante et soixante-dix, les artistes peintres et sculpteurs se partageaient souvent un seul atelier et y travaillaient tous, créant ainsi une belle ambiance de groupe qui aiguisait la créativité de chacun. Mais le premier véritable coworking space a été lancé en 2005 en Californie par l’américain Brad Neuberg. Baptisé « The hat factory », cet espace de travail a été ouvert au grand public et a regroupé petit à petit, des profils différents de clients. Pourquoi avoir pris cette initiative ? Neuberg répond que lorsqu’il travaillait dans une start-up, il n’arrivait pas à se sentir à l’aise car il n’était pas libre de ses décisions. Quand il s’est mis à son propre compte, il s’est un peu éparpillé et n’a pas su trouver son équilibre, aussi bien sur le plan personnel que professionnel.

C’est ainsi que lui est venue l’idée de créer un espace de travail permettant de travailler en groupe, mais chacun à son propre compte. Il était ainsi à la quête de liberté et d’indépendance pour la gestion de ses projets en freelance tout en recréant la dimension structurée et collaborative du travail de groupe qui lui est chère également. L’idée a immédiatement plu et a connu un immense succès auprès des étudiants surtout et des jeunes entrepreneurs qui cherchaient eux aussi à combiner indépendance et travail en groupe pour rester connecté aux autres sans avoir à payer le prix cher pour monter une grande structure, à gérer une équipe et avoir des dépenses énormes chaque mois.